Make a Great Website with Specia

Digital Marketing Starategy

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry standard dummy text ever.

Buy Now
We Create Value & Build Confidence

Succesful Goal & Plans

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry standard dummy text ever.

Buy Now
World Digital Resolutions for Business Leaders

Think accurately for new business

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry standard dummy text ever.

Buy Now

Our Best Features

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempo

Flexible Office Hours

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Macbook Pro

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

180 Bottle Wine Vault

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Well Stocked Fridge

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Generous Holidays

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Public Transport

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Friday Teatime Talks

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Awesome Clients

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Training & Support

Pellentesque molestie laoreet ipsum eu laoreet.

Our Best Portfolio

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempo

Responsive Design

Customize everything from the theme Appearance customize.

Plugin Supports

Customize everything from the theme Appearance customize.

Specia well suited for any types of websites

Avira,Proficient,HeroPress,MagZee,Fabify

Latest Blog

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempo

Polémique : Fête des Mères ou Fête des « gens que l’on aime… »

Dimanche 29 mai : Fête des mères. le calendrier nous le rappelle. le commerce ne l’oublie pas. C’est un bon jour pour les fleuristes ou les marchands de cadeaux…Mais un mouuvement se dessine dans les écoles, le remplacement du terme par « Fête des gens qu’on aime »

Arguments avancés :

La presse nous apprenait cette semaine que, dans un nombre croissant d’écoles françaises, la Fête des mères est remplacée par une étrangement nommée «fête des gens qu’on aime». La raison donnée est souvent la même: la Fête des mères serait discriminatoire à l’endroit des enfants issus de familles monoparentales ou homoparentales, ou, plus encore, pour ceux qui seraient victimes de maltraitance parentale. Pourquoi dès lors enfermer l’amour dans une figure exclusive à laquelle tous n’auraient pas accès?

Des initiatives locales, précise-t-on au ministère de l’Éducation, qui ne délivre aucune instruction » souligne le journal Le Parisien. Le quotidien francilien y relaie ces initiatives destinées à éviter « toute souffrance aux enfants, tout malaise aux enseignants », et à considérer « tous les enfants dans leurs diversités familiales ».

Moins d’exclusion, plus de partage !

Les situations familiales changent de plus en plus : les foyers monoparentaux, les couples homosexuels, les familles recomposées inattendues, endeuillées ou déchirées sont le quotidien de beaucoup d’enfants.

Ça ne met jamais en joie d’imaginer qu’un enfant se sente différent des autres à cette période de l’année, sous prétexte qu’il n’est pas né dans une famille dite « normale ».

Les familles d’aujourd’hui, c’est rarement un papa, une maman et des enfants qui vivent dans un bonheur parfait.

Et cependant…

On nait tous d’une mère et on n’aime pas sa mère comme on aime « des gens » Une mère est irremplaçable qu’on en ait une, qu’on l’ait perdue, ou remplacée : c’est pareil. La mère est essentielle. On nait des entrailles de sa mère.

Les mamans sont des héroïnes du quotidien, des superstars, des magiciennes, des réservoirs à câlins… La liste de leurs qualités est longue. Nous comprenons tout à fait qu’il est très difficile d’exprimer tout son amour en quelques lignes. Que ce message soit adressé à sa propre maman, à sa belle-mère ou à une amie qui vient tout juste d’être maman…

Quand il faisait nuit, tu étais là 
Quand il faisait froid, tu étais là 
Quand j'avais faim, Quand j'avais peur 
Quand je ne croyais qu'au malheur, tu étais là.
Dans tes yeux, Maman, le ciel est toujours bleu
Et les hirondelles, à tire d'aile
S'envolent pour déposer sur ta joue 
Mes baisers d'amour
Pour toi, pour toujours.

C’est une fête ritualisée et encore très marquée. Socialement, elle a du poids. Elle reste très ancrée dans le calendrier. Toutefois, l’évolution de la société, telle que nous la connaissons pose des questions sur la parentalité….

C’est une tradition qui conseve tout son sens : « Honorer les mamans »

Neuvaine de l’Ascension à la Pentecôte

Pour la Pentecôte 2022, du 27 mai au 4 juin, Mgr Jacolin propose une neuvaine à la Vierge Marie pour accueillir l’Esprit Saint, pour devenir davantage, par toute notre vie, les témoins de la joie de l’Évangile.

La neuvaine consiste à prier durant neuf jours consécutifs (neuvaine venant du latin « novem » signifiant neuf). Cette prière a vu le jour pendant la période de neuf jours qui sépare l’Ascension de la Pentecôte. En général, il s’agit de confier à Dieu une intention ou de lui demander une grâce particulière. Dans la Bible, cette période est pour les disciples et la mère de Jésus une période d’attente qu’ils vivent dans la prière. “Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière” (Actes 1, 14) et à l’issue de laquelle ils reçoivent l’Esprit Saint.

Très populaire et encouragée par l’Église depuis le Moyen-Âge, la neuvaine fait généralement recours à l’intercession de la Vierge Marie ou d’un saint. Pour la Pentecôte 2022, Mgr Jacolin propose une neuvaine à la Vierge Marie pour accueillir l’Esprit Saint, pour devenir davantage, par toute notre vie, les témoins de la joie de l’Évangile.

Le Rocher de l’Ascension, le dernier endroit où Jésus a marché sur terre

Les quarante jours suivant sa Résurrection, Jésus est apparu à plusieurs reprises à ses disciples, avant de remonter au ciel. Une chapelle du temps des croisades se tient encore aujourd’hui sur le mont des Oliviers, et abrite la pierre sur laquelle Jésus aurait marché pour la dernière fois sur terre.

La rédaction d’Aleteia – publié le 20/05/20

« Tandis que les Apôtres le regardaient, Il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux », décrivent les Actes des apôtres. Ou encore : « Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel ». La lecture de l’Évangile de Luc indique que l’Ascension s’est probablement déroulée dans la région de Béthanie, là où Jésus avait l’habitude de se rendre. Mais c’est à Jérusalem qu’une chapelle a été construite au temps des croisades pour commémorer les derniers instants de Jésus sur terre.

Un haut lieu de pèlerinage

Pierre où Jésus a posé le pied

Bâtie au sommet du Mont des Oliviers, la chapelle de l’Ascension demeure un lieu de pèlerinage important pour les chrétiens. C’est là que la tradition fixe la dernière apparition de Jésus avant sa montée au ciel. À l’intérieur de la chapelle se trouve le « rocher de l’Ascension », cette pierre où Jésus aurait marché pour la dernière fois. Aujourd’hui, le sanctuaire est intégré à la mosquée de l’Ascension, qui commémore pour les musulmans l’ascension de Jésus-Isa, avant-dernier prophète de Dieu selon le Coran. Bien qu’il soit sous juridiction musulmane, le sanctuaire est bien ouvert à tous les pèlerins.

Mont des Oliviers, de nos jours