Il vient, il est là, en Lui la joie de notre cœur. (P.Verkys)

Avent et Noël, deux grands moments que nous vivons en ce mois de décembre. Celui que nous attendons est déjà là, parmi nous. Comment vivre ces différents moments sans tomber dans une routine spirituelle ? Comment attendre l’hôte intérieur ? Nous sommes là dans « un déjà et un pas encore ». Nous sommes appelés à vivre un Avent toujours nouveau, bien qu’il se répète tous les ans. C’est un moment de grâce qui creuse en nous le désir de Dieu : le voir, le contempler, l’embrasser. Sans ce désir de voir Dieu et vivre de son amour, notre Avent sera sans saveur et sans ferveur. Que le Seigneur lui-même creuse en nous le désir de le voir !

 Les textes liturgiques des tout prochains jours vont nous y conduire. Essayons de les méditer au quotidien pour réveiller en nous la ferveur de l’amour de Dieu. Comme de bons époux qui ne vieillissent jamais l’un pour l’autre, laissons la Parole creuser en nous la soif de Dieu : « Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche, toi mon Dieu » Ps 41

Nous ne pouvons pas vivre l’Avent sans nos yeux tournés vers le retour glorieux du Christ car s’il est venu et qu’il vient à nous, chaque fois, dans l’Eucharistie, les sacrements et aussi dans les autres, il reviendra dans sa gloire et toute chair verra le salut de Dieu. Toute la problématique du désir se joue dans le désir jamais assouvi de la découverte de la profondeur de l’amour de Dieu, que nous ne pouvons rejoindre qu’en sortant de nos schémas intellectuels et des idées reçues sur Dieu et la religion et rentrer dans une relation du « cœur à cœur ».

C’est ce cœur à cœur qui nous fera vivre chaque Noël avec une joie renouvelée. Chaque Noël et chaque jour, car il s’est donné et il ne cesse de se donner en permanence. Nous pouvons alors vivre Noël non seulement comme une fête des enfants et de la famille mais surtout comme une fête de l’amour de Dieu qui visite et rachète son peuple.

Redonnons à Noël sa place en mettant Jésus plus au cœur la fête.

Fructueux et saint Avent à tous ! Joyeux et beau Noël !

Abbé Verkys NONVIGNON, curé