Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !

Sur le podium olympique, où elle venait tout juste de recevoir la médaille d’or, Hidilyn Diaz, une athlète philippine, a tenu à montrer au monde entier la médaille miraculeuse qu’elle portait autour du cou. Avant de remercier vivement la Vierge Marie pour le chemin parcouru.

La rédaction d’Aleteia – Publié le 28/07/21

Avant d’être championne olympique d’haltérophilie, Hidilyn Diaz est surtout une fervente chrétienne. C’est ce dont elle a tenu à témoigner, ce lundi 26 juillet, au moment de recevoir la plus haute récompense que l’on puisse accorder à un athlète engagé aux Jeux Olympiques. La médaille d’or ! Quelques heures avant ce sacre, cette Philippine de 30 ans avait battu le record du monde de la catégorie 55 kg d’haltérophilie, en soulevant un poids de près de 224 kilos.

Une neuvaine avant la compétition

Lors de la cérémonie de remise des médailles, Hidilyn Diaz a bien entendu reçu la précieuse médaille… mais c’est une toute autre médaille qu’elle a tenu à mettre à l’honneur. Devant les caméras du monde entier, elle a arboré sa médaille miraculeuse, celle que la Vierge Marie demanda à sainte Catherine Labouré de faire frapper, lors des apparitions de la rue du Bac, en 1830.

Je suppose que c’est grâce à Dieu

Le lendemain, la championne philippine a expliqué que cette « autre médaille » lui avait été offerte par un ami proche, neuf jours avant le début de la compétition. « Il a récité une neuvaine pendant neuf jours, et moi aussi. C’est un signe de nos prières et de notre foi envers notre mère Marie, et son fils Jésus-Christ ». « Je suis reconnaissante envers tous ceux qui ont prié pour moi, et je suppose que c’est grâce à Dieu que j’ai réussi cette performance », a-t-elle ajouté. Avant de conclure par ces quelques mots sur la chaîne de télévision philippine, Cignal TV : « Dieu est exceptionnel ! »