Scouts et guides de France, 100 ans d’Évangile

EXTRAITS : Édito de Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges, évêque accompagnateur des mouvements de scoutisme à propos du Documents épiscopat Scouts et guides de France, 100 ans d’Evangile (n°5-2020) intitulé : “Vitalité et lumière évangélique”. Extraits :

Extraits :

Il me semble que la vitalité actuelle du scoutisme catholique dans notre pays tient à la fécondation mutuelle d’une pédagogie pensée autour de la nature, de l’action, du jeu, de la fraternité, de la responsabilité, du service d’une part et de la lumière évangélique qui en éclaire et dilate chacun des aspects d’autre part.

On a pu dire que le scoutisme était une traduction folklorique mais fidèle du Décalogue. Il est surtout, selon l’expression du chanoine Cornette, « l’Évangile ad mentem adolescentium ». La loi scoute, retraduite en langage contemporain par le mouvement des Scouts et Guides de France, ou restée plus proche de l’original chez les autres, trouve dans le Sermon sur la montagne à la fois son fondement et comme un accomplissement. Il y a une sorte de connaturalité entre les deux.

Le scoutisme, complément d’éducation à la famille et à l’école, participe à faire du scout « un bon citoyen des républiques de ce monde et du Royaume de Dieu » (P. Sevin). Les défis de la famille aujourd’hui mais également certaines limites de l’éducation scolaire rendent d’autant plus précieux ce complément, « tiers-lieu » attrayant et stimulant, pour le bénéfice conjugué des enfants et des parents.

Comment ne pas mentionner dans cette préface ce que le scoutisme doit depuis cent ans à l’admirable dévouement de générations de chefs, de cheftaines, d’aumôniers qui se sont donnés et se donnent aujourd’hui sans compter au service des jeunes ? Lesquels trouvent là des modèles attirants qui expliquent que les enfants de chefs scouts prennent souvent le relais de leurs parents.

Le scoutisme est aussi un lieu important d’appel à une vocation particulière pour de nombreux jeunes. À l’aube de ce deuxième centenaire, nous pouvons sans rougir rendre grâce à Dieu – malgré d’inévitables échecs et aussi ce qu’il faut de divisions et de rivalités dont aucune institution humaine, sur la durée, n’est hélas jamais indemne– pour les innombrables fruits d’un siècle de scoutisme catholique en France. Nous pouvons également prier pour que la sécularisation galopante et le désir légitime d’adaptation qui en résulte, pour rejoindre les franges les plus éloignées de l’Église, n’occulte jamais le ferment évangélique ni la référence catholique qui ont depuis un siècle porté le scoutisme à un très haut accomplissement.

Pierre-Antoine Bozo, né le 14 mars 1966 à Argentan dans le département de l’Orne1, est un prélat catholique français, évêque de Limoges depuis le 11 mai 2017.