Lutte contre les violences conjugales

Mardi 26 novembre 2019, Mgr Dominique Blanchet, Vice-Président de la Conférence des évêques de France et Mme Oranne de Mautort, directrice adjointe du Service national Famille et Société en charge du pôle Famille étaient invités par la Délégation aux Droits des femmes du Sénat, dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales », à participer à une table ronde sur les violences conjugales associant la conférence des représentants des cultes et des représentants des courants philosophiques.

Intervention Mgr Dominique Blanchet, évêque de Belfort-Montbéliard et vice-président de la Conférence des évêques de France

Madame la Présidente,

Mesdames les sénatrices, Monsieur le sénateur,

C’est avec un grand intérêt que la Conférence des évêques de France a souhaité répondre à votre invitation pour cette audition. Comme vous nous l’indiquez, ce fléau concerne l’ensemble de la société et il est absolument nécessaire que chacun prenne sa part pour l’éradiquer. Cela a été l’occasion pour nous de nous interroger sur notre implication face aux violences conjugales.

Il y a vingt ans l’Action Catholique des Femmes avait fait un important recueil de la parole de plus de 1400 femmes, l’une d’entre elles témoignait :

« Ayant été battue pendant 8 ans, ce que je me reproche encore aujourd’hui c’est d’avoir accepté la première gifle. Cette violence a duré 8 ans et pendant ce temps personne ne m’a aidée ».

Notre propos s’énoncera en trois parties :

1- L’implication ancienne de l’Eglise catholique face à ce fléau.

2- La perception de la violence au sein de l’union conjugale.

3- Son engagement actuel et quelques lieux où nous pouvons et devons agir ensemble. Ce point sera détaillé par Mme Oranne de MAUTORT.

Connaître l’oeuvre des “Sœurs du Bon Pasteur” d’Angers