100 ans, une paroissienne fidèle

Madame Anna Simone CHABRETOU- DENANOT, Une centenaire a Saint Cyr en Talmondais

Née le 28 aout 1919 à Verneuil sur Vienne près de Limoges, Madame Anna Simone Chabretou-Denanot est devenue saint Cyrienne  il y a une dizaine d’années en se  rapprochant de ses trois enfants, vendéens d’adoption, et cela pour raisons de santé.

Sa jeunesse

Sa vie est faite de modestie, courage et générosité auprès de Marie, sa sœur ainée née avant la guerre de 14-18, près de ses parents modestes employés qui ont vécu dramatiquement la Grande guerre.

 A 12 ans elle obtient son Certificat d’Etudes Primaire le 30 juin 1931, avec la mention Très Bien, et la remise d’un magistral ouvrage littéraire en Prix d’Honneur pour dix mentions de Premier Prix scolaire.

Le 1er septembre de la même année elle entre en vie professionnelle à l’imprimerie ARDANT, à Limoges… une jeunesse modeste de labeur, de gaieté, de passions comme la lecture et la broderie (témoins les rideaux, ex-draps de lins monogrammés, ornant actuellement les baies de la maison st Cyrienne)et de joyeuses sorties.

Sa vie de Famille

Au patronage, et au théâtre de Limoges, où ils exerçaient leur passion, le théâtre, elle rencontre son fiancé Roger qui venait de s’engager au service militaire, avec comme horizon : la guerre. Ils se marient le 2 Août 1941. Une petite fille nait le 25 septembre 42, quatre autres enfants s’échelonneront dont un bébé décédera a 6 mois.

La vie de Résistant de Roger ne facilitera pas la vie de Simone, qui souvent eu à faire acte de bravoure.

Courage fut l’acte de Foi de cette maman face à sa solitude pour élever ses enfants que le papa Résistant venait voir en catimini..

Cette  « Mère courage » consacra toute sa vie à son fils Robert, handicapé mental à la suite d’une méningite. Parallèlement elle crée bénévolement dans son village, à Condat sur Vienne, un club  d’activités pour le troisième âge. Elle fut également responsable bénévole à la Croix Rouge.

Roger sous-officier de police décède en 1986.

En retraite

Volontairement restée seule en sa maison limousine, Simone, très aimée par son entourage amical  voit avec tristesse beaucoup de ses amis décéder autour d’elle. Elle doit cependant se résigner à quitter sa maison à la suite d’une grave maladie lui rendant impossible la vie dans une maison à étages loin des siens. «  Nous devions souvent venir en catastrophe pour l’aider ..presque  300 kms. Maman  s’est enfin résignée à venir habiter en Vendée à mi-temps à Champ Saint Père chez ma sœur Dominique, puis au décès de mon cher mari Johannes Matthijsse en Novembre 2012 à plein temps à Saint Cyr en talmondais chez moi », dit sa fille ainée Bernadette.

Ses  Trois Enfants, ses cinq petits- enfants, dont certains venant du Canada, de Touraine et de la région parisienne et leur conjoint, arrières petits-enfants  et cinq petits enfants de la dernière génération, étaient auprès de leur maman et  Mamymone pour célébrer ses 100 ans,en ce dimanche 25 août 2019

Témoignage de sa fille Bernadette Matthijsse