Peut-on se faire “débaptiser” ?

Ne se reconnaissant pas, ou plus, dans l’Église catholique, certaines personnes voudraient se faire « débaptiser ». Est-ce possible  ?

Une pratique, venue d’Allemagne, conduit certains chrétiens à vouloir se faire « débaptiser ». Outre-Rhin, il s’agit souvent d’échapper à l’impôt ecclésiastique. En France, la démarche est désintéressée et vise plutôt à mettre en conformité le statut religieux d’une personne avec ses convictions d’adulte. Souvent, les prises de position sociétales de l’Eglise (mariage gay, avortement, PMA…) poussent un certain nombre de personnes à faire cette demande.

La personne est rayée des actes du baptême. Mais pour l’Église, on reste toujours baptisé.

Pour se faire débaptiser, il faut adresser une demande à la paroisse où le baptême a été célébré, et/ou directement au diocèse du lieu, en demandant une confirmation écrite ou un double de l’ acte de baptême modifié. La réponse intervient généralement sous trois semaines . La personne est ainsi rayée des actes du baptême. Mais pour l’Église, on reste toujours baptisé.