Mesures sanitaires : voici le protocole d’établissement des crèches pour Noël 2020

Alors que l’incertitude plane encore sur Noël en raison de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, un protocole d’établissement des crèches de Noël un peu particulier circule sur les réseaux sociaux.

La rédaction d’Aleteia – Publié le 16/11/20

Si les conditions dans lesquelles il sera fêté sont encore floues une chose est sûre : Noël approche à grand pas. Pour préparer son cœur à la naissance du Seigneur, les catholiques ont l’habitude d’installer chez eux une crèche. Et confinement ou non, les fidèles sont bien décidés à l’installer… à condition bien sûr, de respecter les mesures sanitaires ! Depuis quelques jours, c’est donc un protocole d’établissement des crèches un peu particulier qui circule sur les réseaux sociaux :

1.- Un maximum de 4 bergers seront autorisés dans la crèche. Tous devront porter le masque et respecter la distanciation sociale

.2.- Joseph, Marie et l’Enfant Jésus pourront rester ensemble, vu qu’ils font partie d’une même bulle familiale.

3.- L’âne et le bœuf devront détenir un certificat de non-contamination, délivré par l’AFSCA.

4.- Les Rois Mages seront tenus à une quarantaine de 15 jours, qu’ils disposent ou non d’un test Covid négatif, vu qu’ils viennent de l’extérieur de l’espace Schengen.

5.- La paille, la mousse, les branches de sapin et autres décorations seront désinfectés à l’alcool.

6.- L’ange survolant la crèche ne sera pas autorisé, en raison de l’effet aérosol produit

7.- Le chœur sera restreint à un seul participant, en raison du risque de contamination.

8. Aucun berger ne sera âgé de 65 ans ou plus, catégorie à risque.

9.- Tous les participants non essentiels (Romains, pêcheurs, …) seront interdits.

10.- Pilate expliquera à tous les participants autorisés comment se laver les mains.

” Simplicité et joie” 

Il s’agit évidemment d’un trait d’humour, à prendre donc comme tel. Et c’est aussi une belle occasion de rappeler que la crèche, représentation de l’événement de la naissance de Jésus, permet d’annoncer le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu avec « simplicité et joie ». Comme un « Évangile vivant », la crèche permet de contempler la scène de Noël et de se mettre « spirituellement en chemin » vers Dieu fait homme, avait souligné le pape François à l’occasion de la signature de sa lettre apostolique, Admirabile signum (Le merveilleux signe, ndlr).