Qu’on me fiche la paix !

Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.

Évangile selon saint Matthieu, ch.11, v. 28

La paix !…  Nous en rêvons tous, quand la vie est trop dure, quand la lassitude, la douleur, la souffrance font naître en nous un seul cri : qu’on me fiche la paix ! 

Je vous invite à lire cette semaine quelques versets de l’évangile selon saint Matthieu pour y trouver un chemin de paix.
Le monde dans lequel nous vivons, loin de nous donner du repos, nous impose un tourbillon d’activités générateur de stress. C’est même le cas dans les communautés religieuses où les portes claquent alors que nous avons soif de paix et de silence, où nous subissons trop de réunions et de rendez-vous, où nous devons gérer des inimitiés voire des rancunes inavouées.

Alors, quand Jésus nous promet le repos, ça nous intéresse !
Jésus nous propose d’être avec lui, de quitter ce qui nous inquiète, la peur de ne pas réussir, la peur de manquer, la peur d’être contaminé, la peur de mourir, tout ce qui nous empêche de vivre en paix.

Pour Jésus, la Loi est source de libération et de justice, et non pas contrainte supplémentaire. Il veut une Église de consolation, pas une Église de préceptes ! La loi et les commandements doivent libérer l’homme. Les règles dans l’Église nous orientent vers le service et l’amour, pas vers des corvées supplémentaires.