Marie, vierge, mythe ou réalité ?

D’après la Tradition de l’Eglise, Marie est vierge. Même dans l’enfantement de son Fils. Pourquoi est-ce si important que non seulement Marie n’ait jamais eu de relation sexuelle, mais encore qu’elle demeure vierge physiquement en mettant au monde Jésus ?


La virginité de Marie, mythe ou mystère ?
Mystère et dogme : Les 4 grands dogmes sur Marie sont : la maternité divine de Marie (Marie mère de Dieu), la virginité perpétuelle (Marie n’a pas connu d’homme), l’Immaculée Conception (Marie préservée de tout péché), et l’Assomption (Marie monte au ciel corps et âme)., On va parler d’un sujet chaud : La virginité de Marie.


Dans l’Evangile : Marie, on l’appelle la Vierge. La sainte Vierge. Marie: est restée vierge toute sa vie, de cœur et d’esprit. Marie comme le dit la Bible n’a jamais connu d’homme
Lc 1:34   Mais Marie dit à l’ange : ” Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? L’enfant qu’elle porte en elle vient du Saint-Esprit. C’est l’ange qui lui a dit.
Luc 1:35   L’ange lui répondit : ” L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.
Et l’ange le dit même à Joseph :
Matthieu 1:20 : “Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint.”

Essayons d’approfondir cette vériténon pas pour la prouver mais pour en montrer la grandeur et la beauté. Pourquoi donc Marie est toujours vierge?
Premièrement, cela manifeste le dévouement total de Marie à sa mission et à son œuvre. En effet Marie a offert à Dieu tout son être, son cœur et son corps. Elle lui a réservé sa sexualité en renonçant à tout commerce charnel. Marie n’a jamais eu, ni avant le Christ ni après le Christ de relation sexuelle avec quiconque. Jésus n’a pas eu ni de grand frère, ni de petite sœur.
On le montre aujourd’hui : “les frères et sœurs de Jésus” (Mc 3.31) dans l’évangile désignent la parenté large du Christ: les cousins ou les oncles et tantes.
Deuxièmement, cela manifeste l’origine divine de son fils. En effet, l’enfant que Marie porte en elle, comme le dit l’Evangile, ne vient pas de la semence d’un homme. Ce n’est pas Joseph qui est le père de Jésus. C’est Dieu lui-même qui est le Père du fils qui s’incarne en Marie sous l’action de l’Esprit Saint.

Luc 1,30 : “Ne crains pas Marie, l’Esprit Saint viendra sur toi et il te couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’enfant qui naîtra de toi sera saint. Il sera appelé fils du Très-haut.”
Mais faisons un pas de plus. La virginité perpétuelle n’implique pas seulement que Marie soit vierge avant et après la naissance du Christ. Mais encore qu’elle soit vierge  pendant la naissance même de Jésus. Cette troisième virginité, c’est le plus incroyable, le plus mystérieux. C’est un deuxième miracle. En effet, la virginité perpétuelle de Marie implique aussi la  naissance du Christ sans défloration. C’est ce que dit très bien une oraison à la messe en l’honneur de Marie qui s’adresse au Christ: “O Christ, toi dont la naissance n’a pas altéré mais consacré la virginité de ta Mère.” Profond mystère que la virginité perpétuelle de Marie.
On est en droit de s’interroger sur sa signification. Cette virginité totale, est-ce le signe que la sexualité et la sainteté sont incompatibles ? La virginité ne met nullement en cause la sexualité humaine comme si elle était mauvaise. L’important, c’est le Christ.
La virginité même dans l’enfantement consacre définitivement la divinité du Christ. En effet, le fait que Marie soit totalement vierge manifeste totalement la divinité de Jésus. Puisque la conception et la naissance de Jésus sont virginales, et donc miraculeuses, alors Jésus ne peut pas venir de ce monde. Vraiment le Christ « n’est pas d’abord né de la chair et du sang mais de Dieu ». Il est « Dieu né de Dieu, lumière né de la lumière ». On comprend dès lors que la virginité perpétuelle de Marie n’est pas pour Marie, elle est pour le Christ. Elle signale cette vérité inimaginable, celle de l’irruption de l’éternité dans le temps. Nous sommes décidément loin d’une vision soit disant négative de la chair.


En résumé disons ceci : 1/ la virginité de Marie est un signe hyper fort de la divinité de Jésus. 2/ la virginité perpétuelle de Marie est l’expression d’une totale consécration de Marie à son fils et à sa mission.

frère Marie-Ollivier Guillou

Le frère Marie-Ollivier Guillou est dominicain depuis 10 ans. Professeur de théologie et aumônier militaire, il partage son temps entre l’enseignement, la prédication de retraite, et la mission auprès des marins d’état. Il a publié plusieurs ouvrages consacrés à la théologie et la spiritualité.