Allons à Jésus par Marie…

Editorial du Père Verkys dans le N° du Buletin Paroissial (Octobre 2020)

Chers frères et sœurs en Jésus-Christ

Cela fait quelques semaines que je suis parmi vous. Je tiens à vous remercier pour l’accueil, combien chaleureux, que vous m’avez réservé. J’ai pris le temps d’aller à la rencontre de chaque communauté pour vous écouter et faire connaissance. J’ai beaucoup apprécié la qualité de nos échanges dans une ambiance très fraternelle.


En ce mois de rosaire je voudrais, dans mes prières, confier chaque communauté et chaque famille à Marie, Notre-Dame du Rosaire et vous inviter vous aussi à confier vos fardeaux ou, si vous n’en avez pas à confier, ceux de vos frères et sœurs aux cœurs miséricordieux de Jésus et de sa Mère, Marie. Une mère peut-elle fermer son cœur à ses enfants ? Comme le dit Georges-Louis Leclerc de Buffon : « L’affection maternelle est un sentiment plus fort que celui de la crainteet plus profond que celui de l’amour, puisque cette affection l’emporte sur les deux dans le cœur d’une mère. »

Très Sainte Vierge, qui es une mère de douceur et de miséricorde

Marie ne peut jamais ne pas nous communiquer les grâces que nous demandons en passant par elle. Saint Louis-Marie Grignon de Montfort le dit de manière splendide : « La Très Sainte Vierge, qui est une mère de douceur et de miséricorde et qui ne se laisse jamais vaincre en amour et en libéralité, voyant qu’on se donne tout entier à elle pour l’honorer et la servir, en se dépouillant de ce qu’on a de plus cher pour l’en orner, se donne aussi tout entière et d’une manière ineffable à celui qui lui donne tout. Elle le fait s’engloutir dans l’abîme de ses grâces ; elle l’orne de ses mérites ; elle l’appuie de sa puissance ; elle l’éclaire de sa lumière ; elle l’embrase de son amour ; elle lui communique ses vertus : son humilité, sa foi, sa pureté, etc. ; elle se rend sa caution, son supplément et son tout envers Jésus. Enfin, comme cette personne consacrée est toute à Marie, Marie est aussi toute à elle ».


Je voudrais donc vous encourager à l’invoquer particulièrement dans chacune de nos communautés et particulièrement en famille. Elle fait grandir en nous l’amour de Jésus son Fils. Si par Marie Jésus est venu jusqu’à nous, nous pouvons facilement aller à Jésus par Marie. C’est un chemin facile et très court.

Fructueux mois de Rosaire à tous !

Le frère universel Abbé Verkys NONVIGNON, curé