Le pape encourage les journalistes chrétiens à être « porte-parole d’espérance »

Audience à l’hebdomadaire belge Tertio (Texte intégral)SEPTEMBRE 18, 2020 1

Le journaliste chrétien doit être « un porte-parole d’espérance et porteur de confiance en l’avenir » : c’est l’encouragement du pape François à l’équipe de rédaction de l’hebdomadaire belge flamand Tertio, qu’il a reçue ce 18 septembre 2020, au Vatican. Il a recommandé de chercher « une vision positive des personnes et des faits, tout en rejetant les préjugés ».

En décembre 2016, le pape avait accordé une interview sur le thème de la synodalité, à ce magazine néerlandophone chrétien, qui fête cette année ses 20 ans. « Le journaliste chrétien est invité à porter un témoignage nouveau dans le monde de la communication sans voiler la vérité, ni manipuler l’information », a-t-il déclaré à l’audience de ce matin.

Il s’est félicité de l’existence de ces médias « spécialisés dans l’information de qualité sur la vie de l’Eglise dans le monde, et contribuant à une formation des consciences ». Le pape a aussi invité à « faire entendre la voix de l’Eglise et celle d’intellectuels chrétiens dans un paysage médiatique de plus en plus sécularisé afin de l’enrichir avec des réflexions constructives ».

Le nom Tertio, se réfère à la Lettre Apostolique de Jean-Paul II Tertio millennio adveniente, écrite à l’approche du grand Jubilé de l’an 2000.