En famille, vivre le confinement dans la gratitude

C’est une situation totalement nouvelle que nous vivons tous à l’heure de cette crise sanitaire. Nos vies sociales, familiales, spirituelles sont bouleversées. Mariages reportés, baptêmes et communions décalés, décès de proches sans pouvoir se rendre aux funérailles, etc. En soutien et accompagnement, la pastorale familiale vous propose notamment de vivre « L’arbre de gratitude ».

L’épidémie de coronavirus bouscule nos habitudes et les schémas traditionnels de nos vies. Que ce soit d’un point de vue familial, social ou encore spirituel. Nous vivons le décès de proches, et cela sans pouvoir pleurer ensemble. Nous pensions fêter le mariage d’enfants, d’amis, de petits enfants, ils doivent être reportés. Il en est de même pour les baptêmes, les communions, les professions de foi…Nous sommes inquiets pour la santé de proche, nous craignons la solitude, pour nos parents, nos grands-parents, nos enfants… Certaines familles sont séparées, d’autres rassemblées par nécessité, ce qui peut être dans certains cas, très éprouvant.

Le service de la pastorale familiale souhaite vous assurer que nous portons dans la prière toutes les familles, leurs différentes réalités et ce qu’elles ont à vivre. Durant ce temps de confinement nous vous proposerons différents moyens pour prier, éduquer, fortifier votre vie de famille, mais aussi être à votre écoute et vous proposer quelques pistes d’accompagnement.

C’est un carême très particulier que nous vivons, mais avec l’aide de Dieu, notre Esperance, il sera source de nombreuses grâces pour chacun, pour nos familles, pour l’Eglise, et pour le monde. Nous vous proposons cette semaine de vivre « L’arbre de gratitude », un bel outil pour apprendre à dire « merci » ; remercier pour un service rendu, un bon moment passé ensemble ou tout simplement pour les merveilles de la Création, sont autant d’attitudes qui transforment les relations familiales.

En famille, vivre le confinement