A la rencontre des personnes âgées et/ou isolées (La Boissière)

C’est lors de la rencontre du Père VERKYS avec les différents clochers de la Paroisse, le 6 octobre 2021 à la Boissière, en pleine pandémie, que l’idée a germé d’aller à la rencontre des personnes âgées, isolées (ou en couple). Dans ce temps de confinement, ces personnes qui recevaient parfois peu de visites, en étaient encore davantage frustrées.

Un groupe de 4 volontaires s’est constitué et a listé les personnes qui pourraient être visitées. Une sorte de S E M de façon informelle.

Une première liste de 13 personnes a été établie. Bien sûr, il nous a fallu les prévenir et leur demander si elles acceptaient. Des rendez-vous ont alors été pris entre le 5 avril et le 2 juin.

Les visites, d’une durée d’environ une heure, ont permis à chacun de faire tout d’abord la connaissance du Père VERKYS (depuis un certain temps ils ne peuvent plus assister à la messe dominicale de la paroisse). Notre curé s’est très rapidement mis à l’écoute des personnes rencontrées et de leurs souhaits.

Chacune et chacun à sa façon, d’une manière simple et sincère a rappelé les souvenirs d’antan. Il y avait la messe tous les dimanches. Le curé venait visiter les vieux. Les grandes fêtes étaient marquées par une assistance très nombreuse. Oui, dans l’temps c’était mieux. Etc… » a-t-on entendu.

Quelques remarques sont à relever :

  • – « Cela m’a permis de faire mes Pâques, a évoqué avec une réelle satisfaction, un retraité. Autrefois j’étais assidu à la messe du dimanche et surtout à Noël et à Pâques »
  • – « Maintenant, je ne peux plus me déplacer pour aller à la messe, mais je la regarde à la télé et cette démarche me réconforte a exprimé, une autre personne »
  • – Une dame de 92 ans, malgré des soucis de santé, accepte que sa maison fasse office « de relais » pour recevoir des dons, en général des vêtements, qui sont ensuite dispatchés à des personnes en difficulté. C’est sa façon de pratiquer la charité.
  • – Autre souvenir d’une personne assidue au pèlerinage de Bourgenay, mais ne conduisant plus :

« Hélas je suis contrainte de rester à la maison alors qu’avant je ne manquais jamais le pèlerinage »

En conclusion, cette démarche a donné lieu à beaucoup d’attention, beaucoup d’échanges, d’écoute. Ce fut l’occasion de demander des messes et pour la grande majorité de recevoir la communion. Cette démarche s’effectue déjà par des laïcs mais la communion reçue par le prêtre prend une autre dimension.

Le Père Verkys a proposé de les revoir seul ou accompagné.

C’est dans cette optique, que les perspectives de la rentrée peuvent s’envisager. Le groupe reste motivé. Il suffira de s’aligner sur l’agenda de notre curé et de reprendre notre bâton de pèlerins, pour arpenter le territoire de la commune et peut-être étendre à d’autres personnes cette démarche.

Des membres du clocher de La Boissière

Article paru dans le Bulletin paroissial n°160 d’Août 2022