« Le souffle de l’Esprit Saint anime toujours avec force nos communautés chrétiennes »

Au soir de la Pentecôte, de nombreuses personnes ont été baptisées par les Apôtres, qui venaient de recevoir la force de l’Esprit selon la promesse que leur avait faite Jésus ressuscité. C’est ainsi que naquit la première communauté chrétienne.

Aussitôt après saint Luc décrit leur style de vie : « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. »

On peut penser avec nostalgie que cette image idyllique appartient irrémédiablement au passé. Cependant, plusieurs événements récents dans le diocèse et dans l’Église en France, montrent que le souffle de l’Esprit Saint anime toujours avec force nos communautés chrétiennes.

Sans revenir sur le pèlerinage diocésain à Lourdes, je pense à l’École de Prière des enfants ou au Pèlerinage régional des Vocations qui ont eu lieu tous les deux au sanctuaire de Saint-Laurent-sur-Sèvre  : la joie des participants fut la récompense des bénévoles qui se sont dévoués sans compter pour que ces deux événements puissent reprendre après l’interruption due à la pandémie.

Il y a eu aussi, au niveau national, la rencontre de « Terres d’Espérance » la bien nommée, qui a manifesté tout une diversité d’initiatives nées de la base, germes d’espérance pour les territoires ruraux de notre pays. Vous trouverez encore dans le dernier numéro de Catholiques en Vendée des signes du dynamisme de l’Enseignement Catholique en Vendée, ainsi que l’expérience d’un parcours spirituel sur la Gratitude.

Je pense aussi au joyeux anniversaire des 20 ans de la Maison des Lauriers des Apprentis d’Auteuil qui a mis en valeur tout le remarquable travail des éducateurs au service de jeunes mal partis dans la vie et la belle façon de leur proposer la joie de l’Évangile.

Il est trop tôt encore pour rendre compte de la phase diocésaine de réflexion sur la Synodalité, mais la variété et la qualité des contributions des nombreux groupes qui se sont rencontrés sur ce sujet est riche d’avenir pour notre « chemin ensemble » dans le diocèse.

Avec leurs accentuations propres, chacun de ces événements témoigne qu’aujourd’hui encore, comme dans la première communauté de Jérusalem, les chrétiens de Vendée sont « assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » et que, dans le souffle de la Pentecôte, ils se retrouvent « ensemble pour un nouvel élan missionnaire » !

François JACOLIN, Évêque de Luçon