Le Rocher de l’Ascension, le dernier endroit où Jésus a marché sur terre

Les quarante jours suivant sa Résurrection, Jésus est apparu à plusieurs reprises à ses disciples, avant de remonter au ciel. Une chapelle du temps des croisades se tient encore aujourd’hui sur le mont des Oliviers, et abrite la pierre sur laquelle Jésus aurait marché pour la dernière fois sur terre.

La rédaction d’Aleteia – publié le 20/05/20

« Tandis que les Apôtres le regardaient, Il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux », décrivent les Actes des apôtres. Ou encore : « Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel ». La lecture de l’Évangile de Luc indique que l’Ascension s’est probablement déroulée dans la région de Béthanie, là où Jésus avait l’habitude de se rendre. Mais c’est à Jérusalem qu’une chapelle a été construite au temps des croisades pour commémorer les derniers instants de Jésus sur terre.

Un haut lieu de pèlerinage

Pierre où Jésus a posé le pied

Bâtie au sommet du Mont des Oliviers, la chapelle de l’Ascension demeure un lieu de pèlerinage important pour les chrétiens. C’est là que la tradition fixe la dernière apparition de Jésus avant sa montée au ciel. À l’intérieur de la chapelle se trouve le « rocher de l’Ascension », cette pierre où Jésus aurait marché pour la dernière fois. Aujourd’hui, le sanctuaire est intégré à la mosquée de l’Ascension, qui commémore pour les musulmans l’ascension de Jésus-Isa, avant-dernier prophète de Dieu selon le Coran. Bien qu’il soit sous juridiction musulmane, le sanctuaire est bien ouvert à tous les pèlerins.

Mont des Oliviers, de nos jours