La Mission et la Miséricorde (P.Verkys)

Chaque année le deuxième de Pâques est celui de la Divine Miséricorde. Ainsi en a décidé le saint pape Jean Paul II depuis l’an 2000. La première célébration eut lieu le 22 avril 2001.

La mission en elle même est une grande œuvre de miséricorde: «De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie.» La mission du Christ est de montrer l’amour de Dieu au monde. Dieu a tellement aimé le monde qu’il lui a envoyé son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Dire aux hommes combien bien Dieu les aime , telle est la mission de l’Église et de tout baptisé. Annoncer l’évangile devrait commencer par là : révéler l’amour de Dieu aux autres par notre rayonnement de cet amour et l’annonce explicite que tout homme un bien-aimé du Père. C’est en découvrant Dieu et son grand amour que l’homme peut se rendre compte de ses péchés et chercher à s’en débarrasser et vivre purement dans la grâce. Se convertir non par peur de l’enfer mais par la découverte du grand amour de Dieu qui veut nous conduire par ses préceptes au grand et véritable bonheur. C’est une grosse erreur que de commencer l’annonce de l’évangile par des mises en garde.

Je voudrais nous exhorter, en félicitant les grands-parents et les parents qui le font déjà, à nous engager tous à tous les niveaux dans l’œuvre de l’évangélisation tant dans nos familles que dans les écoles, les groupes de marcheurs et diverses associations. La tâche n’est pas facile, je le sais, nous avons l’Esprit avec nous chaque fois que nous nous y essayons. Quand nous sommes imprégnés de l’amour de Dieu, nous ne pouvons que chercher à en témoigner. L’amour de Dieu c’est sa miséricorde qui s’étend d’âge en âge.

Cette miséricorde est plus grande que nos péchés et les couvre tous sans exception. C’est pourquoi nous n’avons rien à craindre. Il nous faut aller boire à la source de la Miséricorde de Dieu qui en nous lavant nous rend ardents à faire le bien. Bien de gens ont peur d’aller se confesser ou hésitent ou ne veulent pas. C’est une perte énorme car la miséricorde de Dieu est gratuite. Dieu ne nous demande pas des comptes et ne nous punit pas. Il ne nous arrache rien mais il veut tout nous donner. La seule chose que la miséricorde divine exige de nous c’est que nous soyons aussi miséricordieux . Être miséricordieux par l’accueil, la promptitude à pardonner et à donner et aussi par le fait d’éviter de juger et de rejeter.

Bonne semaine