« Vous garderez mes décrets, vous les mettrez en pratique »

Vingtième jour de Carême

Livre du Deutéronome (4, 1. 5-9)

Moïse disait au peuple : « Maintenant, Israël, écoute les décrets et les ordonnances que je vous enseigne pour que vous les mettiez en pratique. Ainsi vous vivrez, vous entrerez, pour en prendre possession, dans le pays que vous donne le Seigneur, le Dieu de vos pères. Voyez, je vous enseigne les décrets et les ordonnances que le Seigneur mon Dieu m’a donnés pour vous, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays où vous allez entrer pour en prendre possession. Vous les garderez, vous les mettrez en pratique ; ils seront votre sagesse et votre intelligence aux yeux de tous les peuples. Quand ceux-ci entendront parler de tous ces décrets, ils s’écrieront : “Il n’y a pas un peuple sage et intelligent comme cette grande nation !” Quelle est en effet la grande nation dont les dieux soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l’invoquons ? Et quelle est la grande nation dont les décrets et les ordonnances soient aussi justes que toute cette Loi que je vous donne aujourd’hui ? Mais prends garde à toi : garde-toi de jamais oublier ce que tes yeux ont vu ; ne le laisse pas sortir de ton cœur un seul jour. Enseigne-le à tes fils, et aux fils de tes fils. » 

Psaume

Refrain: Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! Célèbre ton Dieu, ô Sion !

Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Célèbre ton Dieu, ô Sion !
Il a consolidé les barres de tes portes,
dans tes murs il a béni tes enfants. R

Il envoie sa parole sur la terre :
rapide, son verbe la parcourt.
Il étale une toison de neige,
il sème une poussière de givre. R

Il révèle sa parole à Jacob,
ses volontés et ses lois à Israël.
Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
nul autre n’a connu ses volontés. R

Evangile de Matthieu (5, 17-19)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »

Méditons

« Apprends-moi, Seigneur, tes commandements que je les observe de tout cœur ». Un peuple sans loi est un peuple sans direction et sans avenir. Dieu ayant voulu donner un avenir à son peuple, lui a donné des préceptes à vivre pour son bonheur. Le psalmiste dit que les commandements du Seigneur sont justes et vraiment équitables, ils réjouissent le cœur . Les lois ne réjouissent que le cœur du sage, celui qui découvre leur pertinence, leur justesse.

C’est à cause de leur pertinence et de leur sagesse que Jésus dit qu’il n’est pas venu abolir la Loi ni l’enseignement des prophètes. Ils sont édictés pour notre salut ; et enseigner autre chose à quelqu’un c’est le précipiter vers sa ruine. Des questions se posent : Connaissons-nous les commandements du Seigneur ; ne serait-ce que les dix commandements donnés à Moïse ? Quel rapport avons-nous avec ces
commandements ? Sont-ils surannés ? Les observons-nous de tout cœur ? En pensant à certains courants idéologiques qui veulent la réécriture des Saintes Écritures pour les remettre au goût du jour je me dis que notre humanité veut tout simplement se libérer des préceptes du Seigneur pour se forger ses propres règles qui vont l’enliser dans le péché. Comme le veut Nietzsche c’est proclamé la mort du Dieu immortel et se fabriquer ses propres dieux.

Je nous propose aujourd’hui de revisiter les dix commandements donnés à Moïse :


• Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras par-dessus tout.
• Tu prononceras le nom de Dieu avec respect.
• Tu sanctifieras le jour du Seigneur.
• Tu honoreras ton père et ta mère.
• Tu ne tueras point.
• Tu ne commettras pas d’adultère.
• Tu ne voleras pas.
• Tu ne mentiras pas.
• Tu n’auras pas de désir impur.
• Tu ne désireras pas injustement le bien des autres.