Fraternité Saint-Pierre: feu vert pour l’usage du missel de 1962

La mise en œuvre de Traditionis custodes

Le pape François confirme l’autorisation de l’usage des livres liturgiques de 1962 (Missel de S. Jean XXIII), accordée à la Fraternité Saint-Pierre, dans un décret en date du 11 février 2022, en la fête de Notre Dame de Lourdes.

Ce décret s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du motu proprio Traditionis custodes, dont nous avons publié une traduction, avec la traduction de la lettre du pape aux évêques, le 16 juillet 2021.

« Il vous appartient donc d’autoriser dans vos Eglises, en tant qu’Ordinaires locaux, l’usage du Missel Romain de 1962, en appliquant les normes de ce motu proprio », « Traditionis Custodes », écrit le pape François aux évêques du monde entier.

En même temps, le pape recommande que les groupes liés à la liturgie selon le missel édité par Jean XXIII n’excluent pas la « légitimité » de la réforme liturgique, les « écrits du Concile Vatican II » ni le « magistère pontifical ». Dans un entretien à Radio Cope, que nous avons publié le 1er septembre 2021, le pape a parlé, dans ce sens, de « bi-ritualisme ».

En dehors des églises de la Fraternité, le pape souligne que les prêtres doivent demander l’autorisation aux évêques du lieu, … qui sont « Traditionis custodes ».

Le pape recommande aussi la mise ne œuvre des recommandations de son motu proprio.

Décret du Pape François confirmant l’usage des livres liturgiques de 1962 

Le Saint-Père François, concède à tous et à chacun des membres de la Société de vie apostolique « Fraternité Saint-Pierre », fondée le 18 juillet 1988 et déclarée « de droit pontifical » par le Saint-Siège, la faculté de célébrer le sacrifice de la Messe, d’administrer les sacrements et les autres rites sacrés, et de s’acquitter de l’Office Divin, selon les éditions typiques des livres liturgiques en vigueur en l’année 1962, c’est à dire le Missel, le Rituel, le Pontifical et le Bréviaire Romain.

Ils peuvent user de cette faculté dans les églises et oratoires propres ; partout ailleurs, ils n’en useront qu’avec le consentement de l’ordinaire du lieu, sauf pour la célébration de la Messe privée.

Sans préjudice de ce qui a été dit ci-dessus, le Saint-Père suggère que, dans la mesure du possible, les dispositions du motu proprio Traditionis Custodes soient également prises en compte.

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, le 11 février, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, de l’an 2022, neuvième année de mon pontificat.

François

Suivant l’agence Zenit.org