Une Assemblée plénière des évêques de France très attendue

Moins d’un mois après la remise du rapport sur les abus sexuels commis dans l’Église catholique depuis 1950, la Conférence des évêques de France (CEF) débute son assemblée plénière à Lourdes ce mardi 2 novembre.

Agnès Pinard Legry – Publié le 01/11/21 – Mis à jour le 01/11/21

Les évêques de France se réunissent à Lourdes du 2 au 8 novembre pour leur assemblée plénière. Un rendez-vous habituel et annuel mais qui est, cette année, particulièrement attendu par les fidèles. Le programme, prévu depuis des mois, a été revu ces dernières semaines compte tenu de l’actualité récente de l’Église de France.

Réunis moins d’un mois après la publication du douloureux rapport de la Ciase sur les abus sexuels commis dans l’Église catholique depuis 1950, les quelque 120 évêques vont consacrer un peu plus de 40% de leur temps sur ce document et la lutte menée contre les agressions sexuelles sur mineurs dans l’Église. Initialement prévue sur six jours, l’assemblée plénière a été allongée d’une journée complète pour aller plus en profondeur sur ce sujet.

Après une journée de « réception du rapport de la Ciase » mardi 2 novembre, les évêques travailleront plusieurs demi-journées à son sujet et recevront notamment des personnes victimes, des membres de mouvements, des personnes membres de cellules d’écoute afin de partager leurs témoignages et expériences. Au total, six demi-journées seront finalement consacrées à la réception du rapport de la Commission Sauvé et à ses 45 recommandations

La journée du mercredi 3 et la matinée du jeudi 4 novembre seront consacrées à la séquence « Clameur de la Terre, clameur des pauvres », en présence de représentants de groupes de personnes en précarité, dans le sillage de la réflexion initiée par les évêques lors de l’Assemblée plénière de novembre 2019. Le samedi 6 novembre, un geste pénitentiel et temps de prière aura lieu sur le parvis de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes.

À l’issue de cette semaine dans la cité mariale, les évêques pourraient faire plusieurs annonces lors d’un discours de clôture lundi 8 novembre et, notamment mettre en musique certaines des 45 recommandations formulées par la Ciase.

Qu’est-ce que l’Assemblée plénière ?

Selon les statuts, « l’Assemblée plénière est l’organe ordinaire d’expression de la Conférence des évêques et de son activité collective. Elle a le pouvoir de légiférer selon les normes prévues dans le décret Christus Dominus et tous les organismes qu’elle institue sont responsables devant elle. » L’Assemblée plénière rassemble tous les évêques en exercice ainsi que ceux qui sont en retraite (ou « émérites »), les évêques des territoires d’Outre-Mer et le nonce apostolique (représentant le Saint-Siège).

Par-delà cette définition statutaire,  l’Assemblée plénière est surtout un temps ecclésial ou se manifestent l’unité de l’épiscopat et la communion des Églises locales pour le service de l’Évangile dans la France aujourd’hui.