Vivre l’abandon pour hériter du Royaume (Père Verkys)

Chers frères et sœurs bien-aimés dans le Seigneur,

L’Évangile de ce dimanche nous rejoint tous en même temps qu’il nous interpelle sur plusieurs plans. Il nous rejoint parce que l’ardent désir qu’exprime cet homme (riche) est le nôtre : avoir la vie éternelle.


C’est là l’attitude d’un homme qui croit en Dieu et qui sait que la vie éternelle existe bel et bien. Il cherche à y entrer mais vu la multitude de lois imposées par les pharisiens et les scribes, il recourt à Jésus pour aller droit au but par le chemin le plus sûr et sans ambages. Il est sur le bon chemin mais au premier palier de la conversion.

Jésus l’invite à aller plus loin en pratiquant les commandements. Chose qu’il a faite depuis sa jeunesse sans faille. Et nous en sommes-nous dans la pratique de ces commandements : ne pas commettre de meurtre, ne pas commettre d’adultère ni de vol, ne pas porter de faux témoignage et ne faire du tort à personne ; honorer son père et sa mère ?

Puisque cet homme est sur le bon chemin, Jésus l’invite à monter au troisième palier de la conversion : « va, vends ce que tu as et donne-le au pauvre et tu auras un trésor au ciel ».

Il refuse de monter ce troisième palier de la conversion car il est resté attaché à ses biens et l’Évangile précise qu’il s’en
alla tout triste car il avait de grands bien. Demandons au Seigneur de nous donner la grâce du détachement. Sans le détachement, nous ne pouvons suivre Jésus. Il arrivait à accepter l’invitation à vendre ses biens, c’est une invitation à la charité sans limite, il aurait pu devenir un vrai disciple. Le palier suivant auquel Jésus l’attendait était celui du « Puis
viens, suis-moi ». C’est le quatrième palier.


La préoccupation de Pierre nous montre bien que Dieu n’abandonne pas celui qui sait donner sans compter et qui sait se donner. « Nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile , une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle »

Seigneur donne-nous la grâce de devenir de vrais disciples en sachant nous abandonner à Toi

Très bonne semaine. Union de prière