Réforme des paroisses : Quelques orientations proposées

Mgr Jacolin, dans le cadre du travail de la réforme des paroisses, propose des axes de réflexion et orientations au sujet des futures communautés ecclésiales de proximités.

par Foulques O’MAHONY | septembre 3, 2021

La réflexion sur la constitution de nouvelles paroisses est déjà bien entamée, avec le souci que cette réforme ne soit pas seulement administrative (même s’il est nécessaire qu’il y ait cette base administrative). Dans ce sens, pour avancer dans la phase de réflexion avec les communautés paroissiales actuelles sur la constitution des nouvelles paroisses, voici des orientations sur ce que pourront être les communautés ecclésiales de proximité à l’intérieur des nouvelles paroisses et sur l’équipe de proximité qui coordonnera chacune de ces communautés.

Ce document de travail est provisoire et ne doit pas être accueilli comme un texte faisant autorité. Ces réflexions peuvent être transmises aux comités de pilotage de la réforme des paroisses et plus largement si nécessaire.

PROXIMITÉ ET COMMUNION POUR N’OUBLIER PERSONNE

Le risque avec les nouvelles paroisses sur un territoire étendu est de ramener toute l’activité au centre de la paroisse et d’oublier la proximité avec les gens situés à aux périphérie de la paroisse.

Jusqu’à présent, la proximité de l’Eglise était assumée, surtout mais pas exclusivement, par les curés résidant au milieu du village. Aujourd’hui nous sommes bien obligés de regarder la réalité en face : ce n’est plus possible de la même façon. Doit-on alors se résigner à ne maintenir la présence de l’Eglise que dans les bourgs-centres ? Evidemment non !

Si les prêtres doivent toujours avoir le souci d’être proches de tous, ils ne peuvent pas l’assumer de la même manière que lorsqu’ils étaient présents – et souvent à plusieurs – dans chaque commune. Mais cette proximité de l’Église avec les gens est l’affaire de tous les fidèles de par leur vocation de baptisés, pas seulement celle des prêtres.

LA CONSTITUTION DE COMMUNAUTÉS ECCLÉSIALES DE PROXIMITÉ

Ces communautés de proximité ne seront pas décidées d’en haut : c’est au sein de la paroisse qu’elles seront déterminées, et donc après la constitution des nouvelles paroisses, même si, pour définir une nouvelle paroisse, il peut être bon de se faire une petite idée de ce que pourraient être ces communautés ecclésiales de proximité à l’intérieur de celle-ci.

Le principe de ces communautés ecclésiales de proximité sera un peu différent de celui qui avait prévalu lors de la précédente réforme des paroisses. Elles seront constituées systématiquement sur l’ensemble du territoire de la nouvelle paroisse avec un périmètre généralement plus grand qu’une commune.

Leur réalité épousera la spécificité de chaque pays, avec un visage sans doute assez différent en ville et en campagne.

Quelques critères pour concevoir ces communautés ecclésiales de proximité :

  • Un ensemble humain d’un ordre de grandeur de 3 000 à 10 000 habitants, où les gens ont l’habitude de se rencontrer et d’interagir, au moins selon la majorité des « lieux » suivants : instances communales ou intercommunales, écoles, commerces, associations, santé et EHPAD…
  • Des chrétiens qui peuvent se rassembler assez facilement le dimanche et en d’autres occasion pour former une même communauté ecclésiale.
  • Des chrétiens engagés au service de ce qui peut être réalisé localement au sein de la communauté ecclésiale, au moins partiellement et en lien avec l’ensemble de la paroisse, dans les grandes dimensions pastorales (annonce de l’Évangile, la formation de la foi à tout âge, la célébration des sacrements, le partage fraternel, le souci des plus pauvres.)

LES EQUIPES DE PROXIMITÉ

Pour une bonne marche de ces communautés de proximité une équipe de proximité composée de trois à quatre laïcs sera mise en place. En lien avec l’équipe des prêtres de la paroisse, elle veillera à ce que les cinq dimensions de la mission pastorale soient réellement vécues localement.

Ces équipes doivent être bien identifiées par les habitants, pratiquants ou non afin que toute personne sache à qui s’adresser pour des renseignements concernant les propositions pastorales de la paroisse (catéchèse, préparation aux sacrements, pastorale des funérailles, etc.)

L’équipe fera le lien entre les gens de la communauté de proximité et l’ensemble de la paroisse. Elle se rencontrera régulièrement et, au moins deux fois par trimestre, elle fera le point avec un membre de l’équipe pastorale de la paroisse. Ses membres seront choisis par l’équipe pastorale paroissiale conduite par le curé après avoir consulté la communauté de proximité pour une durée limitée (sans doute un mandat de trois ans renouvelable deux fois).

Ils suivront une formation initiale, du type « Ecclesia », mais plus simple et décentralisée. Des rencontres avec les autres équipes de proximité pourront leur être proposées régulièrement, en paroisse et en doyenné.

Ils ne feront pas tout par eux-mêmes, mais ils susciteront l’initiative des autres membres de la communauté ecclésiale de proximité, veillant avec les curés à la prise en charge responsable des différents services nécessaires à la vie de la communauté (suivie des enfants à catéchiser et de leur parents, attention aux personnes fragiles et isolées, service évangélique des malades, visite des familles en deuil et conduite des obsèques…)

Ils veilleront en particulier pour qu’une ou plusieurs personnes prennent en charge l’ouverture et l’entretien de chacune des églises de la communauté ecclésiale de proximité.

Ils auront le souci que l’Eglise se rende proche des différentes catégories de personnes présentes sur la paroisse (classe d’âges, catégorie professionnelle, situation sociale, etc.) en étant particulièrement attentifs à ceux qui vivent différentes pauvretés.

Ils veilleront à ce que toute la communauté soit missionnaire, « en sortie » pour annoncer l’Evangile à ceux qui ne le connaisse pas ou l’ont oublié.

Ils auront à cœur d’avoir entre eux un partage fraternel et dans la prière.