Gérald Darmanin : « Assassiner un prêtre dans son église n’est-ce pas toucher l’âme de la France ? »

Ministre de l’Intérieur et des Cultes, Gérald Darmanin s’est rendu ce lundi 26 juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray afin de rendre hommage au père Hamel. Le prêtre a été assassiné il y a cinq ans par deux terroristes alors qu’il célébrait la messe

aleteia.org Agnès Pinard Legry – Publié le 26/07/21 – Mis à jour le 26/07/21

Cinq ans après l’assassinat du père Jacques Hamel par deux terroristes, la France n’oublie pas. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Cultes, s’est rendu à Saint-Étienne-du-Rouvray ce lundi 26 juillet afin de rendre hommage au prêtre. « C’est la deuxième fois que je viens témoigner de toute la considération, si j’ose dire toute l’affection, que la France a pour saint Étienne-du-Rouvray et l’Église de France », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie républicaine à l’issue de la messe en hommage au prêtre. « Assassiner un prêtre dans son église n’est-ce pas profondément toucher l’âme de la France ? Et en touchant l’Église catholique, l’Église de France, les terroristes n’ont pas simplement touché ceux qui croyaient en Dieu, ils ont touché tous les Français », a souligné le ministre de l’Intérieur.

« À saint Étienne-du-Rouvray c’est sans doute un souvenir de pardon, d’un citoyen engagé que laisse le père Hamel », a encore déclaré Gérald Darmanin. « Mais il est pour la France le souvenir d’un homme qui a subi la barbarie et pour lequel nous devons nous battre afin que le moins d’autres hommes possible connaissent le même sort et un regret de n’avoir pas réussi à le protéger comme la République doit protéger tous ses enfants ».