Les dix « béatitudes du portable »

Et si se détacher de son portable permettait d’accéder à une autre réalité ?

Aleteia.org Joseph Challier – Publié le 14/07/21

Et si se détacher de son portable permettait d’accéder à une autre réalité ?

En vérité, en vérité, je vous le dis : le Royaume des Cieux est comparable à un homme qui depuis le bateau de sa vie jeta son portable par-dessus bord et commença à vivre. L’instant présent devint sa boussole, la volonté son gouvernail et la fraternité sa voile.

Heureux qui ose se servir de son portable et non le servir ; il prendra sa vie en main.

Heureux qui ose éteindre son portable pour une soirée entre amis ou famille ; il vivra de vrais instants de bonheur fraternel.

Heureux qui ose éteindre son portable lorsqu’il travaille ; il travaillera.

Heureux qui ose éteindre son portable lorsqu’il voyage ; il s’ouvrira à une galaxie de possibilités : lire, dormir, prier, écrire, réfléchir, rencontrer un(e) bel(le) inconnu(e), regarder le paysage, ne rien faire.

Heureux qui ose virer ces chères applis ultra pratiques et indispensables à qui veut végéter mais assez inutiles à qui veut vivre ; il fera des économies de sous, de temps et de concentration.

Heureux qui ose virer les notifications de ses applications ; il ne sera pas géré par un algorithme mais gérera sa vie et vivra l’instant présent.

Heureux qui ose éteindre son portable pendant son temps de prière ; il priera.

Heureux qui ose ne pas sortir son portable dès qu’il s’ennuie, stresse ou attend ; il s’ennuiera, gérera son stress, découvrira le monde, habitera sa solitude, vivra avec lui-même ou les autres, écoutera sa femme, fera du sport.

Heureux qui ose confesser ces heures perdues, ces yeux abîmés, ces relations coupées ; il recevra la miséricorde et la force de Dieu.

Heureux qui ose vivre ; il éteindra son portable.