Donner une âme au temps libre

À vous qui profitez de la période estivale pour prendre un temps de repos en Vendée, au nom des Catholiques de notre diocèse, je vous souhaite la bienvenue.

Les vacances sont un moment privilégié pour prendre le temps tout simplement de profiter des beautés extraordinaires de la création et de renforcer les liens familiaux et amicaux. C’est aussi une période propice au ressourcement spirituel.

Nous serons heureux de vous accompagner dans ce temps privilégié, par les différentes propositions de la pastorale du tourisme en Vendée. Je vous invite aussi, au détour d’une visite ou d’une ballade, à pousser la porte de l’église sur votre route, à y faire une halte dans le silence et à profiter de la paix du lieu. Construites par les générations qui nous ont précédés pour rendre grâce à Dieu, elles sont un beau vecteur pour permettre à l’âme de trouver un repos qui fait défaut dans le rythme souvent effréné de la vie quotidienne.

C’est dans un silence apaisé que pourront alors résonner ces paroles du psaume :

 « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
Il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom. […]
Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ;
J’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. » (Ps 22)

✠ François JACOLIN Évêque de Luçon

Les propositions de la pastorale du tourisme
Juillet  –  Août  –  Expositions

Permanent par sa présence constante dans les terres chrétiennes, multiforme dans ses manifestations, le pèlerinage s’enracine dans le cœur des hommes, dans leur appétit de sacré, leur goût d’Absolu, leur quête de la trace de Dieu à travers le Monde. L’Église ne crée pas le pèlerinage, elle l’authentifie, l’organise, le discipline pour le plus grand profit du pèlerin. Le signe qui suscite le pèlerinage vient d’ailleurs, il annonce Dieu au Monde […]. Dans une religion aussi rationnelle que le christianisme le pèlerinage est pour le grand nombre la porte ouverte sur le Surnaturel, la route entre la terre et le Ciel.

(Extrait de J. CHELINI et H. BRANTHOMME, Les chemins de Dieu: Histoire des pèlerinages chrétiens des origines à nos jours, Paris, Hachette, 1982, p. 429.)